Les biocarburants

Lles biocarburants ont l'avantage de répondre à deux des défis du XXIe siècle:

  • Trouver des solutions à la raréfaction des énergies fossiles en diversifiant les sources d'énergie 
  • Limiter l'émission de gaz à effet de serre, car le CO2 rejeté lors de la combustion des biocarburants correspond à la quantité absorbée lors de la croissance des végétaux.

 

 

Les biocarburants de 1er génération

L'éthanol est incorporé à, l'essence à hauteur de 10 % en volume (E-10) ou de 22 % sous forme ETBE (éther éthyle tertiobutyle). le super-éthanol E-85 est destiné aux véhicules à carburant modulable (flexfuel).

Le biodiesel (Esters Méthyliques d'Huiles Végétales, EMHV) est mélangé au gazole à hauteur de 7 %. il peut être utilisé pur pour l'usage des engins agricoles et les bateaux de pêche.

Le développement de cette fillière est nécessairement limité par les surfaces agricoles qui peuvent être raisonnablement libérées pour ces productions sans compromettre les besoins en produits alimentaires.

Pour répondre à la demande croissante en substituts aux carburants fossiles, les recherches actuelles portent sur de nouvelles filières de biocarburants.

Biocarburants de 1ére géneration

 

Les biocarburants de 2ème génération

La production de biocarburants de deuxième génération, en cours de développement, à l'avantage de ne pas utiliser de terres agricoles car elle utilise le bois ou des résidus de végétaux tels que la paille, le foin ou les déchets forestiers. Leur commercialisation est estimé autour de 2020.

 

Biocarburants

Les biocarburants de 3ème génération

Certaines micro-algues ont la capacité de stocker des lipides (huiles), avec un rendement qui pourrait être de 10 à 30 fois supérieur à celui du colza. De plus certaines souches d'algues pourraient aussi produire directement de l'éthanol ou du dihydrogène.

 

         Capturee2